Énergie renouvelable

Le miscanthus est une source de biomasse renouvelable substituable à des énergies fossiles permettant de maîtriser la facture énergétique et de réduire les émissions nettes de CO2.

En effet, il est utilisé pour des installations industrielles, en mélange avec du bois ou du charbon, sous forme de paillis ou de granulés et pour des utilisations domestiques ou collectives (chaudières et poêles polycombustibles).

A très court terme, l’usage biocombustible apparaît comme le principal débouché compte tenu des caractéristiques de la plante :

  • Pouvoir Calorifique Inférieur (PCI) élevé (4,9 MW/t de matière sèche) comparable à celui du bois avec un taux de matière sèche supérieur
  • Rendement élevé de matière sèche à l’hectare : entre 10 et 20 t/ha.

Ainsi, en récoltant 15 tonnes de miscanthus sur un hectare, on peut substituer l’équivalent de plus de 6 000 litres de fuel.

A l’heure actuelle, les 2/3 des surfaces françaises de miscanthus sont consacrées au débouché biocombustible, le tiers restant étant principalement utilisé en litières pour animaux, paillages horticoles et plus marginalement en alimentation pour bovins.

Télécharger la brochure chauffage France Miscanthus pour retrouver les réalisations de projets emblématiques du miscanthus en biocombustible.

14 projets emblématiques de chauffage au miscanthus

1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
1
SCI La Dionnais à Noyant-la-Gravoyère

Chauffage de 580 m² de bâtiments

Production d’eau chaude sanitaire

4 hectares de miscanthus implantés en 2015

Économie de chauffage réalisées permettant d’amortir l’investissement chaudière et plantation en 10 ans

2
Champhol

Chauffage du château de Vauventriers (8 logements)

Réseau de chaleur de 230 mètres linéaires

6,5 ha de terres marginales plantées en miscanthus à 1 km de la chaudière

Économie annuelle de 23 600€, retour sur investissement en 30 mois

3
Thimert-Gatelles

Chauffage de 300 m² d’habitations et de l’eau sanitaire

1 ha de miscanthus planté en 2008

Économie annuelle de 3 450€ par rapport au combustible fuel

4
Tilly

Chauffage de 700 m² de bâtiments et de l’eau sanitaire

7,5 ha de miscanthus plantés en 2008

Economie annuelle de 8 000 € par rapport au fuel

5
Conteville

Chauffage de l’exploitation, eau sanitaire et eau pour le nettoyage de la laiterie

6 ha de miscanthus plantés en 2015

Valorisation du miscanthus sur divers débouchés paillage et litière

Gain de temps considérable par rapport au chauffage au bois

6
Hangest-sur-Somme

Chauffage d’une maison de 240 m², bureaux et eau sanitaire

Promouvoir la solution chauffage miscanthus à l’échelle régionale et être acteur de la construction de la filière miscanthus en France

245 ha implantés entre 2007 et 2011

7
Hangest-sur-Somme

Chauffage de 1 000 m² de bâtiments communaux (mairie, groupe scolaire, cantine)

6 ha de miscanthus plantés sur des terrains communaux

Economies annuelles de 13 000 €

8
Allaines

Chauffage d’un bâtiment de 5 000 m² et de l’eau chaude sanitaire

4 ha de miscanthus plantés entre 2010 et 2012

9
Omiecourt

Chauffage d’un château de 400 m², deux gîtes sur 320 m², deux piscines, jacuzzi, eau sanitaire

7 ha de miscanthus plantés en 2014

Économie annuelle de 40 000 € par rapport à la situation fioul

10
Herleville

Chauffage de 8 logements locatifs (500 m²), habitation des exploitants agricoles, aire de camping, accueil d’une ferme pédagogique, soit un total de 760 m²

2,7 ha de miscanthus plantés en 2012

11
Ourscamp

Chauffage de l’ensemble de l’abbaye

10 ha de miscanthus plantés en 2015-2016

Économie annuelle de 60 000€ permettant un retour sur investissement inférieur à 5 ans

12
Brumath

Solutionner les problèmes récurrents de coulées de boues

Préserver des ressources en eau sur le périmètre de l’Aire d’Alimentation de Captage

Augmenter la puissance de chauffage pour chauffer 7 055 m² de bâtiments communaux

15 ha de miscanthus plantés en 2012

Retour sur investissement en 7 ans grâce aux subventions (ADEME, FEDER, région)

13
Ammertzwiller

Améliorer la qualité de l’eau qui se dégradait depuis 20 ans, valoriser la récolte en combustible pour chauffer 60 habitations et des bâtiments publiques

27 ha de miscanthus plantés en 2009-2010

Réduction de la teneur en nitrates dans les puits d’Ammertzwiller de plus de 18% entre 2009 et 2013

Ralentissement des coulées de boues

Rejets atmosphériques répondant aux normes en vigueur

14
Montéléger

Chauffage d’une maison de 200 m² et eau sanitaire, réduire le bilan CO2

0,9 hectares plantés à 60m du silo